Beaujolais - 2017
Château Cambon
 
Pour commander
Le domaine : Tout à commencé en 1995, lorsque Marie et Marcel Lapierre, achètent le Château de Cambon, qui était en faillite en association avec Jean Claude Chanudet (Domaine Chamonard) . Ensemble ils apportent tout un renouveau et restructurent le vignoble. Suivant les principes de « lutte raisonnée » ils n’appliquent ni engrais chimiques ni désherbants mais préfère composter et labourer les vignes. De même pour la protection du vignoble, ils préfèrent utiliser les traitements phytosanitaires biologiques (sans cuivre contre le mildiou). La macération semi-carbonique à la Beaujolaise s’effectue sans So2 ni levurage, pour une durée de 10 à 21 jours selon la qualité des raisins, afin d’extraire le maximum de matière et de fixer les arômes. Les vignes se situe entre les crus de Morgon et de Fleurie. En raison de l’indécision bureaucratique entre 1935 et 1936 lorsque la plupart des Beaujolais et Beaujolais Cru AOC ont été créés, ce vignoble n’a pas été inclus dans les deux cru.. Comme les propriétaires de l’époque n’ont pas protesté ce terroir sera toujours désignée comme Beaujolais-villages ou Beaujolais. Même après le décès de son époux, en 2010, Marie Lapierre est restée à la tête de ce domaine ! Elle poursuit
  Producteur : Château Cambon
SAQ (CCNP) : 12454991
Catégorie : Spécialité
Couleur : Rouge
Unité : 12
Format : 750 ml
Prix : 24,00 $

Appellation : Beaujolais-Villages
Type de produit : Beaujolais
Pays : France
Région viticole : Beaujolais
Nom du propriétaire : Marie Lapierre (exploitant)
Géologie du sol :
Superficie :
Encépagement : Gamay
Age moyen des vignes:

Vinification : naturelle
Élevage : sur lies, en foudres
Production :

Aspect visuel : Rouge cerise
Aspect olfactif : du fruit mûre, la cerise domine
Aspect gustatif : Un Gamay gourmand, gouleyant et fruité, de la cerise et du cassis avec des notes florales de pivoine. Richement délicieux!

Accord vin et mets :
Conservation : 3 ans
  Revue de presse :

«Région particulièrement favorisée en 2015, surveillez attentivement les prochains arrivages du Beaujolais. Son nez déborde d’arômes de fruits rouges et d’épices douces. Équilibre, fraîcheur et saveurs mûres ; un bel ensemble typiquement léger et particulièrement goûteux. Bonne sève et persistance. Ce vin offre un immense plaisir de jeunesse qui accompagnera à merveille la volaille grillée.»

Nick Hamilton, Lesconseillersduvin.ca, sept. 2016

«Voilà le type d’individu qui vous dit tout, dès la première rencontre, au-delà même de l’idée que vous vous faites de la déclaration intime, tant le fruité y va ici sans détour, sincèrement. Ça vous emballe au premier coup de langue, fraîchement, franchement, avec la légèreté du gamin qui vous nargue et qui en rit ! (5)???»

jean Aubry - Le Devoir - 27-04-2015

» Imprimer
» Fermer